Tatouage collectif – vers 39/40/41/42

Émilie Cadorette [no39 – la détresse n’est pas incurable qui fait de moi] et [no40 – une épave de dérision, un ballon d’indécence] et [no41 – un pitre aux larmes d’étincelles et de lésions] et [no42 – profondes]

emiliecadorette_web

Bonjour! Alors il y a déjà un peu plus d’un mois que je me suis fait tatouer mes vers: « La détresse n’est pas incurable qui fait de moi une épave de dérision, un ballon d’indécence un pitre aux larmes d’étincelles et de lésions profondes » C’est un ami qui m’a tatouée dans sa chambre très intimement et c’était très important pour moi, En tout premier lieu, ce tatouage exprime quelque chose de très intime, émotionnel et personnel à moi. Il me rappelle chaque jour qu’il ne sert à rien pour moi de vouloir tout laisser tomber, que la tempête passera. J’aime le fait que malgré que ça soit très personnel, mes vers tatoués font partie d’un tout et sont connectés à d’autres personnes. Finalement, l’élan passionnel du poème lié à Montréal résonne vivement avec moi, c’est pourquoi je suis très heureuse de faire partie du projet. Merci de tout coeur pour l’idée! Émilie Cadorette, alias Milie Cado

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *