Slam LA DANSEUSE [3]

Chantal Bergeron. « slam LA DANSEUSE », LA SALAMANDRE TURQUOISE

vert_web03 – I WISH I HAD A BLUE GUITAR (Cowboy Junkies)
I wish I had a blue guitar
A blue guitar to play all night long
Singing songs of loss and love
Singing songs till morning come

Quenouille s’installe, se cache derrière ses feuilles et commence à lire son poème. Elle connaît pourtant son texte par cœur pour l’avoir répété à voix haute des dizaines et des dizaines de fois dans sa cuisine. En abandonnant l’armure de papier, elle pourrait fermer les yeux, lâcher prise, quitter sa position figée. À vouloir être trop parfaite, elle en oublie la spontanéité. Elle s’habitue mal à cette voix, la sienne, qui occupe, seule, l’espace; tandis que les spectateurs sont si attentifs, si silencieux, réceptifs. Une voix du nez, grave, trop neutre, qui semble calme, d’un souffle assuré, malgré les palpitations du cœur qui s’agite de nervosité en catimini. Une voix gardée trop longtemps dans sa boîte, intimidée par autant d’attention. Avec la patte qui shake en bonus.

la danseuse[i]

Ah!Ah! devant-elle, maestro royale, magicienne de l’acoustique

Qu’un alter ego regarde, amateur de danse et d’acrostiches
Une force fragile dans une farandole tragique
Imaginer, affabulation sur son visage et sous son épiderme

Premier acte
Elévation aérienne
Nuée de promesses
Senteur d’abricots
Emotions qui s’additionnent, agrafées sur le revers du veston bleu
alternances d’accolades, de chutes, d’une solitude remplie d’aboiements
Trame symphonique de l’anarchie intime : amour, fureur, mélancolie
perturbations la mettent à l’épreuve, appétissante cavalière
Essoufflée
La passion [Pause.]
La mémoire [Pause.]
Encastrée [Pause.]
¿Quelqu’un reconnaît son corps totem aux mille mouvements et masques?

Quelqu’un connaît un acupuncteur du cœur pour ma danseuse abandonnée?
Une danseuse pareille à toi, en quarantaine, en deuil, sur une scène aquarium et alcôve
Echanger les alexandrins alambiqués contre une générosité de la chair
Lèvres libres

Etre amphibien [Pause.]
Sortir de l’eau [Pause.]
Tendre la main [Pause.]

Signer l’amnistie, consentir à sauver sa peau de fausse athée par des ablutions cadencées
Ouvrir l’horloge biologique pour se railler des aiguilles
Nouer ses cheveux, remettre ses lunettes, envoyer un baiser amical de la main

Vérités concentrées en 15 minutes, s’accrocher aux derniers battements de musique
Regarder encore
Aimer encore
Implorer encore

À la suite de la lecture de son texte, Quenouille retourne s’asseoir. Elle a chaud, elle évite les regards, si ce n’est celui d’Adam, qui lui présente un large sourire rassurant, un visage, qui, sans même user de la parole, dit : « Bravo, beau travail, j’ai apprécié ta poésie. »


[i] Le slam pour Louise Lecavalier en 3 mouvements est inspiré de la chorégraphie Lone Epic de Crystal Pite et du Dom Juan de Molière. Le texte constitue un grand acrostiche divisé en trois parties : la danseuse (présent texte), le spectateur et le créateur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *