Résistance 2/101 : «ourse bleue», Virginie Pésémapéo Bordeleau

[texte publié initialement sur fb le 29 mars 2020]

Parce que l’écriture est une forme de résistance, à mon sens et que la lecture apaise, engage, éclaire, relie… J’ai lu ce livre avant la crise. Le livre, « ourse bleue » de Virginie Pésémapéo Bordeleau, faisait partie de la liste « 40 livres écrits par des écrivaines québécoises et canadiennes, autochtones ou racisées » de Nicholas Dawson, Zishad Lak et Pierre-Luc Landry. La liste, publiée initialement sur le site de Lettres québécoises se trouve ici : https://lettresquebecoises.qc.ca/fr/article-web/40-autrices. Parce que, comme le soulignent les auteurs de la liste, il faut apprendre à diversifier nos lectures et à changer nos perspectives. Je dirais même que ça presse…! Le livre « ourse bleue » est une quête d’identité métissée, une exploration autant des souvenirs que du territoire; s’y mélangent des éléments spirituels, le mouvement, un regard à la fois franc (non-édulcoré) et bienveillant sur des réalités reléguées bien souvent dans le domaine de « l’invisible ». Quand je parle de l’invisible, je parle à la fois de « l’invisibilité » historique de l’univers autochtone, encarcané dans des réserves; mais aussi de la présence de liens, de signes et/ou de messages, qui proviennent d’un autre monde, invisible aussi, celui des rêves. Cette plongée dans les rêves m’a marquée jusque dans mes propres rêves, où un ours m’a visitée le temps de ma lecture; comme quoi, le livre a laissé des traces jusque dans mon propre inconscient. « La rivière m’attire avec sa longue grève de sable gris. L’air est humide, va-t-il pleuvoir? Je marche, je respire, et l’étrangeté de ce voyage au nord, où s’ancrent mes racines, me culbute dans un magma d’émotions que je croyais apaisées. La douleur que je croyais scellée s’éveille. Ces impatiences et ces montées d’agressivité à l’heure du repas n’étaient que des mouvements de refus devant une traversée inévitable. » [extrait]

Image mise en avant tirée du site Lettres québécoise https://lettresquebecoises.qc.ca/fr/article-web/40-autrices.

Image page couverture Virginie Pésémapéo Bordeleau, « L’ourse bleue », Les éditions de la Pleine lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *